Nouvelles

 

La société Irish Draught Horse organisera des inspections cet automne. Si vous souhaitez faire inspecter votre cheval de race Irish Draught ou votre cheval de race Irish Draught Sport Horse cette année au Canada, cliquez ici. 

 

Avis sur la gourme du cheval – 29 mai 2018

 

Les services provinciaux de médecine vétérinaire du ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick ont confirmé un deuxième cas de gourme du cheval le 28 mai 2018, dans le sud du Nouveau-Brunswick.

La gourme du cheval est une infection bactérienne très contagieuse affectant les chevaux et qui occasionne de la fièvre, de la toux, un état léthargique, une baisse d’appétit, ainsi que des enflures douloureuses au niveau de la mâchoire et de la sous-gorge.

Ce deuxième cas se situe dans une autre écurie que celle du cas précédemment diagnostiqué. Une politique de confinement a été adoptée à ce deuxième emplacement, ce qui signifie qu’aucun cheval ne peut entrer sur la propriété ou en sortir. La politique demeurera en place pour au moins quelques semaines et les chevaux seront sous surveillance. Chez ces chevaux, on surveillera la température, les écoulements nasaux, la toux, l’appétit, les enflures au niveau de la mâchoire et de la sous-gorge, ainsi que le comportement général.

Veuillez communiquer avec votre vétérinaire si vous avez des inquiétudes au sujet d’un cheval. Un plan de biosécurité, un plan de vaccination et un plan de santé générale devraient être considérés. Dans une situation où il n’y a pas d’éclosion, des mesures préventives telles que la vaccination sont offertes et peuvent être appropriées.

Ce deuxième avis vise à fournir une mise à jour à l’industrie équine du Nouveau-Brunswick, ainsi qu’à réduire la propagation de cette maladie contagieuse et en atténuer les risques.

Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur la gourme ou un plan de biosécurité, référez-vous à :

L’American Association of Equine Practitioners (AAEP) pour des lignes directrices sur des maladies infectieuses comme la gourme à l’adresse https://aaep.org/guidelines/infectious-disease-control (en anglais seulement).

Le site web de l’Equine Disease Communication Center (EDCC) à l’adresse www.equinediseasecc.org (en anglais seulement) fournit également de l’information sur la maladie et traite de la biosécurité.

Des renseignements sur la gourme sont disponibles sur le site Web de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal à http://chuv.umontreal.ca/le-chuv/hopital-equin/ressources-hopital-equin/articles-equins/gourme-chez-chevaux-questions-reponses/.

.

 

Veuillez communiquer avec votre vétérinaire ou avec le bureau des Services provinciaux de médecine vétérinaire de votre région pour plus de renseignements.

Ces bureaux se situent à :

Bathurst – 506-547-2089               Fredericton – 506-453-2210           Grand-Sault – 506-473-7755

Moncton – 506-856-2277               Sussex – 506-432-2001                 Wicklow – 506-392-5101

                       

 


 

 

 

Ministère de Agriculture, Aquacultute et Pêches du Nouveau-Brunswick

le 23 mai, 2018 11:00 am

 

Information sur la gourme du cheval

 

Les services provinciaux de médecine vétérinaire du ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick ont confirmé qu’un diagnostic de gourme du cheval a été émis le 18 mai, dans le sud du Nouveau-Brunswick.

La gourme du cheval est une infection bactérienne très contagieuse qui occasionne de la fièvre, de la toux, un état léthargique et un appétit réduit chez les chevaux.  Des écoulements nasaux devenant très épais et semblables à du pus se développeront et des abcès peuvent apparaître sous la mâchoire inférieure et la sous-gorge, causant de l’inconfort à l’animal lorsqu’il mâche ou qu’il avale. Des signes cliniques de la maladie peuvent se développer chez le cheval entre 3 et 14 jours après l’exposition. Des complications plus sérieuses peuvent affecter un faible pourcentage des chevaux, mais la plupart des animaux guérissent en trois à quatre semaines. 

Certaines pratiques importantes contribuent à éviter la transmission de la gourme aux autres chevaux. Un cheval malade doit être mis en isolement le plus tôt possible. La maladie peut être transmise par contact direct (nez à nez) ou indirect avec :

  • les mains;
  • les vêtements et les chaussures;
  • les seaux d’eau, les appareils d’alimentations et les auges partagés entre les animaux;
  • la sellerie et les articles de toilette;
  • les chats et les chiens de grange.

Les granges où se retrouve la maladie doivent imposer une politique de confinement, surveiller les animaux de près, restreindre l’accès aux visiteurs et interdire l’arrivée de nouveaux animaux sur les lieux.

Si vous avez des préoccupations, veuillez communiquer avec votre vétérinaire. Il pourra vous fournir des plans de traitement et des stratégies de gestion. Les vaccins ne sont pas utiles pour empêcher la propagation de la maladie sur les fermes aux prises avec une éclosion de la maladie.

Dans une situation où il n’y a pas d’éclosion, des mesures préventives telles que la vaccination sont offertes et peuvent être appropriées. Ce vaccin, ainsi que d’autres vaccins et autres soins de santé peuvent faire l’objet de discussions avec votre vétérinaire.

Pour obtenir d’autres renseignements, veuillez visiter les sites Web suivants :

Le site Web de l’American Association of Equine Practitioners (AAEP) pour des lignes directrices sur des maladies infectieuses comme la gourme à l’adresse www.aaep.org (« Updated Biosecurity Guidelines available on AAEP Website ») (en anglais seulement).

Le site Web Equine Disease Communication Center (EDCC) à l’adresse www.equinediseasecc.org (en anglais seulement) fournit de l’information sur la maladie et traite de la biosécurité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention : Étudiants !

  

Es-tu résident du comté de York et seras-tu inscrit dans un collège ou une université agricole ou vétérinaire cet automne? Tu pourrais être admissible à la bourse d’études Frank Fraser Joslin et Blanche I. (Hood) Joslin, d’une valeur minimale de 6000 $.

 

Les critères sont les suivants :

  • avoir reçu un diplôme d’études secondaires d’une école du comté de York, au Nouveau-Brunswick;
  • être âgé de 17 à 30 ans au moment de la demande;
  • résider dans le comté de York depuis au moins 3 ans au moment de la demande;
  • présenter une preuve d’inscription à un programme en agriculture ou en science vétérinaire d’un collège accrédité ou d’une université accréditée.

 

Clique ici pour en savoir plus et obtenir le formulaire de demande.

(Nous sommes désolée mais le formulaire est disponible uniquement en anglais)

 

Date limite des demandes : 1er mai.

 

 

 

Série de performance Podium aura lieu à Moncton.   Soyez parmis nous MERCREDI LE 21 MARS 2018 à 18h30 
Où: Centre Moncton Crossman Communautaire / Kay Arena
Créer un environment de mentorat; ligne de succession.  
 
“Le mentorat est une remarquable stratégie pour favoriser le soutien, le développement et l’avancement des femmes entraîneures.” Il existe deux types différents de mentorat ; formels et informels.  Joignez Neale Gillespie, conseiller principal en entraînement avec l’Association Canadienne des entraîneurs et guru sur l'avis de l'entraîneur et de leadership. Monette Boudreau-Carroll entraîneur chef avec les aigles bleu de l'université de Moncton ainsi que l'entraîneur chef des Jeux du Canada d'été de 2017. Lauren Hale-Miller est l'entraîneur chef de volleyball féminin avec UNBSJ ainsi que l'apprentie entraîneure des Jeux du Canada de 2017. 

Langue: ANGLAIS - Événement gratuit (Montant de points de perfectionnement 2) Veuillez notez que cette séance ne sera pas offert en-ligne

 

Equestrian Canada Introduces Long-Term Equestrian Development 2.0

Ottawa, ON, July 21, 2017 Equestrian Canada (EC) is pleased to introduce Long-Term Equestrian Development (LTED) 2.0 — a resource to benefit all equestrian participants, from athletes and parents to coaches and officials to competition organizers and owners.

Pour en savoir plus...

 

Equine Disease Communication Centre Information

The EDCC (Equine Disease Communication Centre) has info on the EIA outbreaks, while it has info for North America, the CFIA is also using the system. You can sign up on the site to receive ongoing info as it becomes available.
You can also access the Cahss (Canadian Animal Health Surveillance System)....at Cahss.ca 
Pour en savoir plus...

 

Atlantic Canada Equestrian Championships

Four teams of equestrian athletes, under the auspices of the New Brunswick Equestrian Association (NBEA), will be participating in the second annual Atlantic Canada Equestrian (ACE) Championships later this show season. Horses and riders who qualify for the teams will represent the Province in the competitive disciplines of Dressage, Eventing, Jumping and Reining.

 

Watch for 2018 LTED/ACE Championships details here soon!

Pour en savoir plus...